Un métier à la une : Technicien Plasturgiste

 Le métier du mois

 TECHNICIEN PLASTURGISTE

Métier

Jouets, fenêtres, pare-chocs, emballages… la plasturgie, c’est plus d’un millier de matières synthétiques différentes. Omniprésents dans notre environnement, ces objets ont été fabriqués et contrôlés par le technicien plasturgiste.

Nature du Travail

Concevoir un produit :

  • Le technicien plasturgiste intervient depuis la conception jusqu’au produit fini. Il travaille sur ordinateur à partir d’un cahier des charges, pour mettre au point un produit en 3 dimensions (3 D). Puis, il fait réaliser des essais. Il peut être spécialisé dans les calculs de structure, les prototypes ou la mise au point.

Piloter, animer, contrôler

  •  Conducteur de lignes automatisées, il veille au bon déroulement du cycle de fabrication.
  • Animateur d’îlot, il pilote le fonctionnement d’une ou de plusieurs unités de production. De plus, il anime les échanges avec les autres services de l’entreprise pour respecter les délais, les quantités et les coûts.
  • Monteur-régleur, il vérifie le fonctionnement des équipements pour garantir la continuité de la production.
  • Enfin, comme dans toute industrie, le technicien contrôle qualité participe aux missions d’audit interne et à des actions de prévention. Il a un rôle de soutien technique auprès des équipes de production.

Compétences requises

Une large culture technique

  • Le technicien doit être capable de décoder un plan d’outillage ou de comprendre des manuels d’utilisation, parfois rédigés en anglais. Il maîtrise les bases de la mécanique, de l’électricité et de l’hydraulique… ainsi que les différentes techniques de la plasturgie, de l’injection à la compression en passant par le thermoformage, le moulage sous vide ou l’extrusion (qui consiste à pousser le plastique à l’intérieur d’une forme qui lui donnera le profil voulu).

Minutie et débrouillardise

  • Pilote de machines, le technicien de production doit aussi être à l’aise dans le monde de l’informatique et de l’électronique. Par ailleurs, il doit être doué de rigueur et de minutie, faire preuve d’initiatives face aux situations problématiques. Enfin, le sens du travail en équipe est indispensable.

Perspectives d’évolution

  • La plasturgie propose des carrières évolutives. Par exemple, grâce à la formation professionnelle, un jeune conducteur peut devenir, après quelques années, régleur puis animateur d’îlot et même, à plus long terme, responsable de production ou de qualité.

Formation générale et centres de formation les plus proches

bac ou équivalent : Bac pro Plastiques et composites

bac + 2

bac + 3

En savoir plus : www.onisep.fr/